Gratin dauphinois végétal

    0
    10
    Gratin dauphinois végétal
    Gratin dauphinois végétal

    Gratin dauphinois végétal

    Temps de préparation15 min
    Temps de cuisson45 min
    Temps total1 h
    Type de plat: Plat principal
    Cuisine: Française
    Mots clés: gratin, muscade, noix de cajou, pomme de terre, sans gluten, sans soja
    Portions: 3
    Auteur: Elisa

    Matériels

    • Mixeur
    • Mandoline ou robot de cuisine
    • Plat à gratin d´env. 20*20 cm (9 pouces)

    Ingrédients

    • 7 pommes de terre fermes de taille moyenne
    • 1 cuillère à café de beurre végane
    • 1 gousse d´ail
    • 50 g de noix de cajou ⅓ de tasse
    • 1 cuillère à table de levure alimentaire
    • 1 pincée de muscade moulue
    • 2 à 3 pincées de sel
    • 1 pincée de poivre
    • 200 ml d´eau ¾ de tasse + 2 cuillères à table

    Instructions

    • Préchauffer le four à 200°C (400°F)
    • Beurrer le plat à gratin. Éplucher et couper une gousse d’ail en deux et frotter le moule avec.
    • Dans un bol, faire tremper les noix de cajou dans de l´eau bouillante. Réserver pendant 10 minutes environ.
    • Pendant ce temps, éplucher les pommes de terre et les râper à l´aide d´une mandoline ou robot de cuisine. Placer les tranches de pomme de terre dans le plat à gratin.
    • Égoutter les noix de cajou et les mettre dans le mixeur. Ajouter l´eau, la levure alimentaire et les épices. Mixer jusqu´à l´obtention d´une consistance homogène. La préparation est très liquide, c’est normal, elle va épaissir à la cuisson. Vérifier que la préparation est assez salée.
    • Verser la préparation sur les pommes de terre.
    • Placer au four pour 45 minutes.

    Trucs et astuces

    La muscade relève beaucoup le goût du gratin. Si vous n´aimez pas cette épice, remplacez-la par la gousse d´ail utilisée à l´étape 2 que vous ajouterez à la préparation liquide dans le mixeur.

    Article précédentCurry de pois chiches aux champignons et pommes de terre
    Article suivantDahl de lentilles corail aux carottes
    La cuisine me fascine depuis toujours : elle mobilise les cinq sens, fait appel à notre créativité et est synonyme de plaisir et de partage. Cela est d’autant plus vrai pour la cuisine végane. Je suis très heureuse de partager mes recettes avec vous et espère qu’elles vous plairont.